patrimoine

Depuis quelques années une messe est célébrée dans la chapelle de Villeneuve

le premier dimanche de septembre.

 

Cette petite chapelle a une histoire qui remonte au 12 ème siècle

Chapelle Notre Dame des Neiges à Régusse

(anciennement chapelle de Saint Vincent puis de Villeneuve)

 

Datant du XIIème siècle, cette chapelle fut bâtie par les Templiers, propriétaires à l'époque des Domaines

de Saint Vincent et de Saint Maurice aujourd'hui Saint Maurin.

 

Elle se situe sur le chemin de Régusse à Quinson. Elle était intégrée au domaine. En 1648 une chapelle fut érigée à la demande des habitants de Villeneuve auprès de l'évêque de Riez et dédiée à notre dame des neiges.

Abandonnée en 1843, après le rattachement de Villeneuve à Régusse, elle tomba à nouveau en ruines et fut restaurée en 1990

 

La commune n'ouvre pas la chapelle au public, nous pouvons l'admirer de l'extérieur en promenant vers Villeneuve.

 

Petit historique et description

 

d'après les documents fournis par Mr ANDRE qui assure l'entretien de la chapelle.

 

La chapelle de Villeneuve ou église au temps passé n'a aucun signe des constructions traditionnelles des églises datant du XVe siècle ni par son orientation, ni par sa construction. Elle est orientée SUD-NORD, le chevet au nord.

 

L'orientation du XVe ou XVIe siècle est OUEST-EST, le chœur dirigé vers l'EST. Elle est en outre, située en bordure de chemin REGUSSE-QUINSON, éloignée du château seigneurial, n'a aucune demeure attenante.

 

Divers signes particuliers apparaissent dans sa construction massive, ses murs épais renforcés par de larges arcs-boutants à l'EST et à l'OUEST.

 

La façade SUD présente 4 ouvertures, dont la voussure de la porte en pierres taillées ne possède pas de clé de voûte,

donc sa construction est antérieure au XVe siècle.

 

L'ouverture au-dessus de la porte est une petite rosace laissant passer la lumière qui éclaire le fond de la chapelle et l'orifice d'un refuge souterrain.

 

Les deux ouvertures de chaque côté de la porte qui éclairent l'entrée sont des meurtrières défensives ayant les mêmes dimensions et les mêmes formations que celles du château des Templiers à Régusse.

 

La porte franchie, l'intérieur possède une voûte sans signe particulier, seul a disparu par la restauration, à droite du chevet, l'orifice de l'escalier accédant au refuge souterrain.

 

On sait que le 7 février 1621, CHARLES DE GRIMALDI, 2ème seigneur de REGUSSE, Président au Parlement, acheta les terres de VILLENEUVE, ancienne commanderie de MALTE, dont le siège était le Monastère St Maurice aujourd'hui St MAURIN pour la somme de 24000 livres.

 

Par ces différentes remarques, rien ne laisse douter que la chapelle de VILLENEUVE, fût, autrefois un lieu de ralliement ayant servi de refuge aux TEMPLIERS, qui, eux seuls, purent en être les maîtres d'œuvres au XIIe siècle.

 

On sait par les archives nationales que l'église de VILLENEUVE fût construite en 1187 dépendant du Diocèse de RIEZ.

 

Après la révolution les seigneuries ayant disparues, elle devint communauté de VILLENEUVE.

 

Ce n'est qu'en 1833 que ses consuls voulurent être rattachés à une communauté voisine soit ARTIGNOSC soit REGUSSE.

Pour une histoire de buis, ARTIGNOSC les refusa vu que leur territoire n'avait pas assez de buis. Ce n'est donc qu'en 1843, dix ans plus tard, que leurs vœux furent exaucés par la communauté de REGUSSE dont le maire était Jean Bagarry.

 

Villeneuve n'est pas, ou n'est plus, une vraie commune du Var; c'est tout au plus un hameau rattaché à la commune de Régusse. Mais ça ne fait rien, elle a été communauté, sa chapelle est magnifique, perdue sur le plateau au milieu des champs, elle vaut bien le détour dans ce site.

 

C'est à cette date que VILLENEUVE devint hameau de REGUSSE, dès lors ses paroissiens durent fréquenter leur nouvelle église.

 

Aucune fête votive n'ayant plus été célébrée, elle devint chapelle de REGUSSE, elle fût totalement abandonnée, livrée aux caprices du temps et de la nature, disparaissant sous un épais manteau de lierre envahissant, ne laissant voir que la porte.

 

Après 150 ans d'abandon, elle fût sauvée de sa perte en 1989 par des bénévoles Régussois. Mr ADNET, Mr IGIER, Mr AMBROSIONI entreprirent le dépouillement de ses murs et de son toit, elle fût restaurée en 1990.

 

Le 18 décembre 1993 eut lieu son inauguration et sa bénédiction par le Père GAUTHIER, curé d'AUPS desservant la paroisse de REGUSSE, eut lieu également la bénédiction de la statue de la VIERGE et l'ENFANT prenant possession de son nouveau sanctuaire.

 

Son reliquaire possède les armoiries d'un prélat où on peut lire LA VIERGE ET L'ENFANT, église de REGUSSE.

 

Maintenant pour des siècles REGUSSE possède un sanctuaire de la VIERGE MARIE."NOTRE DAME DES NEIGES"